Recherches généalogiques 🔎 - Laurent Granger


Laurent Granger est le premier ancêtre-pionnier de la lignée des Granger d’Acadie. A Port-Royal, il a rencontré vers 1666 Marie Landry fille de René Landry et de Perrine Bourg. Selon les dires de ses descendants dans les Déclarations de Belle-Isle, Laurent Granger était « sorti de Plymouth en Angleterre et marié au Port-Royal abjuration faite à Marie Landry, du dit Port-Royal ». On en déduirait donc qu’il dut abjurer sa foi protestante pour épouser Marie l’acadienne.

On retrouve la trace de Laurent et de Marie dans les recensements acadiens
1671
Laurent GRANGER 34, femme Marie LANDRY 24; Enfants: Marguerite 3, Pierre 9 mois; 5 vaches 6 moutons.

1678
Laurans Granger Marie Landry
4 arpents, 6 vaches, 1 fusil
4 garçons de 9, 6,4 et 2 ansnés en 1669,1672,1674, 1 fille de 11 ans née en 1667

1686
Matelot Laurens GRANGER 46, Marie LANDRY 36;
Enfants : Marguerite 18, Pierre 16, Jacques 14, René 10, Claude 8, Marie 6, Anne 2;
1 fusil, 3 arpents,

1693
Laurens GRANGE 50, Marie LANDRY 43, Jacques 21, René 18, Claude 14, Anne 9, Laurens 5;
15 vaches, 20 moutons, 12 cochons, 2 fusils

1698
Marie LANDRY (veuve de Laurens GRANGER) 42,
Claude Granger 20; Marie 17; Anne 13; Laurens 10;
8 vaches, 15 moutons, 6 cochons, 20 arpents, 50 arbres fruitiers, 1 fusil

1700
Laurens GRANGER 57; Marie LANDRY (femme) 50; Claude 21; Laurens 12; Anne 16; 12 vaches, 21 moutons, 12 arpents, 1 fusil

1703
Veuve GRANGER, 2 garçons, 2 fusils

1707
Veuve de GRANGER, 1 garçon de 14 ans ou plus, 1 fille de 12 ans ou plus; 2 arpents, 7 vaches, 10 moutons, 12 cochons, 1 fusil.

De là, on peut déduire que Laurent, matelot, est né entre 1637 et 1643, Marie entre 1647 et 1650, que Laurent a quitté cette terre avant sa femme. Mais quand : selon les recensements, est veuve dès 1698, mais son mari ressuscite pour celui de 1700. Allez savoir …Les descendants de Belle-Isle pensaient que Laurent et Marie étaient tous deux morts à Port-Royal. Nous possédons en tous cas l’acte de décès de Marie Landry « mère de Granger » : elle a été enterrée le 26 octobre 1719, âgée de « presque 70 ans » (ce qui recoupe sa date de naissance de 1650). (sources : registres de la paroisse de Saint-Jean-Baptiste, Port-Royal)

D’autres recherches évoquent l’hypothèse d’un Laurent Granger venu de la colonie américaine de Plymouth (où se trouvaient des Granger à l’époque) ou même d’un Laurent Granger protestant, mais poitevin, car sur la liste des protestants fugitifs du Poitou, dressée par le Pasteur Jean Rivière, se trouvaient des Granger, comme des Landry d’ailleurs … On peut donc en déduire ... ce que vous voulez, tant que l'on n'aura pas plus d'éléments probants.

Jacques Nerrou écrit ceci en août 2009 dans Racines et Rameaux Français d'Acadie N°46.

LES ORIGINES DE LAURENT GRANGER.

Cette page est un peu une mise au point car beaucoup d’Acadiens tant au Canada qu’en France ont pour ancêtre Laurent Granger. Aujourd’hui, certains sites sur Internet nous donnent même les noms et prénoms des parents’. Cette dernière affirmation n’est pas fiable du tout, tant que les preuves en actes ou documents officiels de l’époque ne sont pas trouvés.

Le recensement de 1671 du père Molin nous donne :

Matelot - LAURENT GRANGE aagé de 34 ans, sa femme Marie Landry aagée de 24 ans
Leurs enfans deux, Margueritte aagée de 3 ans, Pierre aagé de neuf mois, Leurs bestes a cornes cinq et
six brebis, Leurs terres Labourables quattre arpans.

Ancêtre de nombreux bellilois, les origines de Laurent Granger ne sont pas connues. Il serait né vers 1643 à Plymouth. Aujourd'hui rien ne permet de dire que ses parents étaient Anglais. À l’époque ce patronyme est très répandu, on le trouve en Bretagne, en Normandie, dans le Poitou, dans la Drôme, le Gard, dans la Haute-Garonne. Vers 1600, un Granger marchand de Toulouse fait affaire à La Rochelle. Laurent Granger est probablement d'origine française son père faisait-il partie des Français ayant rejoint l'Angleterre après le siège de La Rochelle, accompagnant les Pesselet, dont l’origine Champenoise est aujourd'Tui connue, ou comme Pierre Melanson dit La Verdure qui avait épousé une anglaise, Priscilla Mallinson ?

Il y a quelques années l’un de ses descendants américains avait écrit au prêtre de la Cathédrale catholique de Plymouth parce qu’il pensait que ses ancêtres Granger étaient de Plymouth et catholiques. Ils voulaient retrouver les actes concernant Laurent Granger. Dans sa réponse le prêtre apporte des informations négatives et précise : ‘’qu’il y avait des Granger (je vois 3 noms d'hommes) parmi les émigrants en Amérique — aucun d’eux ne s'appelle Laurent — à la colonie de Virginie”. C’est un premier pas de savoir qu'il y avait effectivement des Granger en Angleterre à cette époque. Il précise, à sa connaissance, ‘’qu’il n'existe aucune liste d’émigrants pour Port-Royal en Acadie””. 11 ajoute, ‘’si Laurent Granger venait de Plymouth, il n'aurait pas été catholique mais de la religion réformée”.

A cette époque, Plymouth et la plus grande partie des ports de côte Sud devinrent rapidement et définitivement protestants. Seules quelques familles de petite noblesse vivant dans les villages et petites villes de l’intérieur restèrent longtemps catholiques.

Sur les origines de Laurent Granger, pour l'instant il nous faut en rester aux informations du recensement de 1671, le sachant matelot, il a été formé à son métier en lieu proche d’un port et que c’est probablement dans l’un d'eux qu'il faut rechercher, mais la généalogie est faite de hasard et de réflexion. On trouvera peut-être un jour ? Alors on verra le bonheur des nombreux descendants de Laurent Granger, que ce dernier soit Français ou Anglais.


Info PDF-Imprimer-Mail

Quoi de neuf sur GénéaKat ?

Nous l'avons fait

Auguste 📖

Claude 🎓

Daniel 🍄

Jacques ✎

Katryne 🦉

Mahlon ✍

Marie-Jo 🎨

Raymond 🐍

Nico 🎁

Généalogie

Chroniques familiales 📖

Recherches généalogiques 🔎

Les déclarations de Belle-Île 📃

Infos Site


Mardi 28 mai 2024