✍ Mahlon - L'ascendance de Pascal et Marie-Louise Lucas


Chapitre 1
L’ascendance de Pascal et Marie-Louise Lucas

En faisant des recherches sur l'ascendance de la famille Lucas, il a semblé intéressant de prendre en compte les collatéraux, puisqu’ils mènent la trace vers de nombreux cousins qui vivent encore en Bretagne et qui peuvent être retrouvés par les visiteurs américains. Les données furent principalement compilées par notre cousin Eugène Le Guellec et sa famille, avec quelques additions en provenance des recherches de l’auteur.

Dans cette section, les collatéraux seront identifiés seulement par leur nom, d’autres informations à leur sujet étant disponibles dans le Chapitre 7 : Ceux qui sont restés au pays.

Pascal-Marie Lucas et Marie-Louise Lucas étaient issus de familles qui avait vécu depuis plusieurs générations à Belle-Isle-en-mer, Morbihan, France. Bien qu’ils portaient le même nom, une recherche sur plusieurs générations en arrière n’a permis de découvrir aucun ancêtre commun. En fait, le patronyme Lucas apparaît si fréquemment dans les anciens registres de la mairie de Bangor à Belle-Isle, qu'il est souvent difficile de décider qui appartient à quelle famille. Heureusement pour l'enquêteur, les familles ne se sont pas beaucoup déplacées et la majorité des naissances, des décès et des mariages sont enregistrés à Bangor avec quelques-uns à Le Palais. Le fait que les registres français notent méticuleusement la parenté, y compris avec les dates de naissance, est d'une grande aide.

Les parents de Pascal-Marie Lucas étaient :

Louis Lucas, né en 1767 à Guénan, près de Bangor et il est décédé le 30 décembre 1830 à Bangor, juste un mois après le mariage de Pascal et de Marie-Louise.

Anne Herrio (Lucas), née en 1769 à Grand Champ est décédée le 8 avril 1849 à Bangor.

Ils eurent pour enfants, dans l'ordre qui suit et apparemment tous nés à Kernest :

François-Marie Lucas
Julien Lucas
Marie Clémente Lucas
Marie Hélène Lucas
Pascal-Marie Lucas
Jean Martin Lucas

Les parents de Louis Lucas étaient Guillaume Lucas et Françoise Guénelec. Les parents de Anne Herrio étaient Eustace Herrio et Michelle Preoste. Il aurait été intéressant d'ens avoir un peu plus sur ce couple, mais on ne trouve aucune autre information à leur sujet à Bangor.

Les parents de Marie-Louise Lucas étaient :

Jean-Marie Lucas né le 21 novembre 1775 à Marta (à 800 mètres au nord de Bangor) il est décédé le 5 octobre 1842 à Kernest.

Marie Anne Séveno, née le 5 février 1778 à Ty Nehué (à 1 kilomètre et demie au nord-ouest de Bangor). La date de son décès n'a pas été retrouvée, mais elle devait être encore en vie lors de la mort de son époux. Mais comme il n'est fait aucune mention d’elle dans la correspondance que nous allons citer plus loin dans le chapitre 4, on peut en déduire qu'elle est morte avant 1865 et il n'est pas improbable que ce soit avant l'émigration de la famille en 1854.

Ils furent mariés à Bangor le 28 avril 1802. Sur leur acte de mariage, il est noté que Jean est tonnelier de son métier (probablement de barils à sardines) et que Marie-Anne est journalière.

Ils ont eu des enfants, comme suit :

Augustin Lucas
Jean Louis Victor Lucas
François-Marie Lucas
Marie-Louise Lucas
Élizabeth Lucas
Louise Augustine Lucas
Marie Jacques Lucas
Pierre Jacques Lucas
Marie Andrée Lucas.

Un éclairage intéressant apparaît dans l'enregistrement des naissances de ces enfants. Sur l'enregistrement pour Augustin, la signature du père est celle de de 'JeanMarie Lucas », et pareil pour la naissance de François. Pour Jean Louis Victor et Élizabeth, il a simplement signé « Lucas », mais pour Marie-Louise, il est noté sur le registre que le père « dit qu'il ne sait pas signer son nom ».

Les parents de Jean-Marie Lucas étaient Thurrien Lucas et Jacquette Marie Jeanne Troadec. Ils s'étaient mariés le 12 décembre 1775. Les parents de Thurrien Lucas étaient Pierre Lucas, décédé le 29 février 1845 et Marguerite Le Toussaint.

Les parents de Marie-Anne Séveno étaient Jacques Marie Séveno, un marin de Ty Nehué, né le 29 septembre 1743 et Marie Andrée Guégan, née le 28 avril 1745. Ils s'étaient mariés le 14 janvier 1771. Ses grands parents paternels étaient François Marie Séveno, né le 30 novembre 1706 et Marianne Le Guivec, née à Calastreme, à 800 mètres au sud-ouest de Bangor. Ses grands-parents maternels étaient Yves Guégan et Radegonde Guillerme, tous deux de Ty Néhué.

On trouve à 5 kilomètres au sud-est de Bangor un minuscule hameau du nom de Ty Séveno et quelques-unes de ses maisons auraient pu exister au début des années 1800. Il n'y a aucune preuve que Marie Anne ait pu être directement reliée à ce lieu, mais en breton, Ty signifie « la maison de ... », aussi quelques-uns des membres de sa famille aurait très bien pu y vivre. Son nom de famille a perduré jusqu’aux États-Unis, où la famille de Pascal a possédé un perroquet appelé Séveno, bien que les jeunes générations n'aient eu aucune idée de l'origine de son nom.

Les noms de ces lointains ancêtres ne présentent que peu d'importance pour la plupart d'entre nous, mais cela servira à compléter l'arbre généalogique de notre famille pour ceux que cela peut intéresser. C'est aussi un point de départ pour des recherches plus loin dans le temps, même si ces recherches devraient probablement sortir du cadre strict de Bangor, et même de l’île.



Index |Info | Imprimer | PDF | Permalien