⚓ Augustin Lucas - Biographie selon Louis Le Kay


LUCAS Augustin capitaine au long cours, né à Bangor le 6 mars 1804. Se fit remarquer par son zèle pour le perfectionnement de la marine marchande. Zèle auquel il sacrifia le soin de sa propre fortune. 

Son rêve le plus cher avait toujours été de diriger sur un navire spécial l'instruction théorique et pratique de jeunes marins de commerce, en vue de leurs examens de capitaine. Il réussit à armer dans ce but, à Nantes en 1839, le trois-mâts l'Oriental, sur lequel il embarqua avec lui, pour un voyage de circumnavigation, de nombreux élèves. Le naufrage du navire à Valparaiso le 23 juin 1840 vint malheureusement faire échouer l'entreprise.

Rappelons que le capitaine Lucas inventa un gouvernail de fortune, dont l'usage fut recommandé aux navigateurs de commerce dès 1835, après examen favorable du Conseil des travaux de la marine.

Il imagina aussi pour prendre les ris, une nouvelle méthode que le Ministre décida d'expérimenter à bord d'un bâtiment de l'État, sur un avis du même Conseil des travaux du 15 octobre 1835.

Un procédé offrant de l'analogie avec le sien, et portant le nom de Mr Béléguie, officier de marine, ayant prévalu, Lucas réclama sans succès, auprès du Ministre, l'honneur de la priorité de l'invention.

Mort en Amérique vers 1854, Augustin Lucas a laissé un ouvrage intitulé "Le Candidat", recueil de principes et de notions pratiques pour tous les échelons de la carrière de la marine du commerce.

Source : L'histoire de Belle-Ile, par Louis Le Kay, membre de la société polymathique du Morbihan, édité à Vannes chez G.de Lamarzelle, 1ère édition 1850 - 2e édition : 1878.


Index |Info | PDF | Permalien