🔎 Recherches généalogiques - Laurent Granger



Laurent GRANGER est le premier ancêtre-pionnier de la lignée des Granger d’Acadie. A Port-Royal, il a rencontré vers 1666 Marie LANDRY, fille de René LANDRY et de Perrine BOURG. Selon les dires de ses descendants dans les Déclarations de Belle-Isle, Laurent Granger était « sorti de Plymouth en Angleterre et marié au Port-Royal abjuration faite à Marie Landry, du dit Port-Royal ». On en déduirait donc qu’il dut abjurer sa foi protestante pour épouser Marie l’acadienne.


On retrouve la trace de Laurent et de Marie dans les recensements acadiens


1671

Laurent GRANGER 34, femme Marie LANDRY 24; Enfants: Marguerite 3, Pierre 9 mois; 5 vaches 6 moutons.


1678

Laurans Granger Marie Landry

4 arpents, 6 vaches, 1 fusil

4 garçons de 9, 6,4 et 2 ansnés en 1669,1672,1674, 1 fille de11ans née en 1667


1686

Matelot Laurens GRANGER 46, Marie LANDRY 36;

Enfants : Marguerite 18, Pierre 16, Jacques 14, René 10, Claude 8, Marie 6, Anne 2;

1 fusil, 3 arpents,


1693

Laurens GRANGE 50, Marie LANDRY 43, Jacques 21, René 18, Claude 14, Anne 9, Laurens 5;

15 vaches, 20 moutons, 12 cochons, 2 fusils


1698

Marie LANDRY (veuve de Laurens GRANGER) 42,

Claude Granger 20; Marie 17; Anne 13; Laurens 10;

8 vaches, 15 moutons, 6 cochons, 20 arpents, 50 arbres fruitiers, 1 fusil


1700

Laurens GRANGER 57; Marie LANDRY (femme) 50; Claude 21; Laurens 12; Anne 16; 12 vaches, 21 moutons, 12 arpents, 1 fusil


1703

Veuve GRANGER, 2 garçons, 2 fusils


1707

Veuve de GRANGER, 1 garçon de 14 ans ou plus, 1 fille de 12 ans ou plus; 2 arpents, 7 vaches, 10 moutons, 12 cochons, 1 fusil.


De là, on peut déduire que Laurent, matelot, est né entre 1637 et 1643, Marie entre 1647 et 1650, que Laurent a quitté cette terre avant sa femme. Mais quand : selon les recensements, est veuve dès 1698, mais son mari ressuscite pour celui de 1700. Allez savoir …Les descendants de Belle-Isle pensaient que Laurent et Marie étaient tous deux morts à Port-Royal. Nous possédons en tous cas l’acte de décès de Marie Landry « mère de Granger » : elle a été enterrée le 26 octobre 1719, âgée de « presque 70 ans » (ce qui recoupe sa date de naissance de 1650). (sources : registres de la paroisse de Saint-Jean-Baptiste, Port-Royal)


D’autres recherches évoquent l’hypothèse d’un Laurent Granger venu de la colonie américaine de Plymouth (où se trouvaient des Granger à l’époque) ou même d’un Laurent Granger protestant, mais poitevin, car sur la liste des protestants fugitifs du Poitou, dressée par le Pasteur Jean Rivière, se trouvaient des Granger, comme des Landry d’ailleurs … On peut donc en déduire ... ce que vous voulez, tant que l'on n'aura pas plus d'éléments probants.


Index |Info | Permalien | PDF