Recherche

Majuscules et minuscules
mots entiers



Résultat de la recherche

Vous recherchiez le terme suivant :poitou


Page 1 - 3 sur un total de 19 page(s) , résultats de la recherche classés par pertinence


1. 🔎 Recherches généalogiques Laurent Granger

...nts, 7 vaches, 10 moutons, 12 cochons, 1 fusil. de là, on peut déduire que laurent, matelot, est né entre 1637 et 1643, marie entre 1647 et 1650, que laurent a quitté cette terre avant sa femme. mais quand : selon les recensements, est veuve dès 1698, mais son mari ressuscite pour celui de 1700. allez savoir …les descendants de belle-isle pensaient que laurent et marie étaient tous deux morts à port-royal. nous possédons en tous cas l’acte de décès de marie landry « mère de granger » : elle a été enterrée le 26 octobre 1719, âgée de « presque 70 ans » (ce qui recoupe sa date de naissance de 1650). (sources : registres de la paroisse de saint-jean-baptiste, port-royal) d’autres recherches évoquent l’hypothèse d’un laurent granger venu de la colonie américaine de plymouth (où se trouvaient des granger à l’époque) ou même d’un laurent granger protestant, mais poitevin, car sur la liste des protestants fugitifs du poitou, dressée par le pasteur jean rivière, se trouvaient des granger, comme des landry d’ailleurs … on peut donc en déduire ... ce que vous voulez, tant que l'on n'aura pas plus d'éléments probants. ...


Mots identiques compris dans le texte de la page : poitou
occurrence |1 occurrence

2. 🔎 Recherches généalogiques Nos Bourlaud jusqu'au XVIIIe siècle

... mentionnant qu'il avait acheté en 1637, près de l'église de son village, une maison qui tient encore debout. philippe delavault, un marchand drapier à lusignan, nous a laissé un livre journalier de comptes étalés sur deux ou trois années aux alentours de 1770. avec un peu d'imagination, il est possible de cerner sa personnalité et de faire revivre son activité professionnelle. mais, à ma connaissance, aucun de ses descendants n'a transmis de détails précis ni d'anecdotes à son sujet. il faut attendre 1789 - une date dont on parle de temps en temps pour voir la tradition familiale une aïeule en marge d'un événement historique. marie laguillon était parisienne. j'ai déjà dit que les garçons, autrefois, épousaient des filles de leur région. françois bouchet, mon arrière-grand-père, est justement "l'exception qui confirme la règle". compagnon menuisier, il avait quitté son village natal de châtain - aux confins du poitou et du limousin - pour entreprendre son tour de france. ce qui l'avait mené à paris où il avait fondé, sous le second empire, une entreprise de menuiserie rue saint paul et fondé également une famille en épousant rosine bartinet. ainsi, sur mes huit arrière-grands-parents, y eût-il sept poitevin et une parisienne. rosine bartinet était la petite fille de marie laguillon. or, le 5 octobre 1789, marie laguillon se trouvait dans la rue. on peut se représenter la jeune femme avec la coiffe blanche de l'ile de france et le caraco bien ajusté. peut-être s'était-elle drapée dans une grande mante noire pour dissimuler un peu ses rondeurs ? car marie laguillon, qui avait épousé jacques giraud, était enceinte. pourquoi était-elle sortie de sa maison ce jour là ? sans doute pour assurer le ravitaillement de sa famille. ce n'était pas chose aisée en cette fin de saison, à cette époque incertaine où bien des usages avaient été bou...


Mots identiques compris dans le texte de la page : poitou
occurrence |1 occurrence

3. 🔎 Recherches généalogiques La génération des parents de Jacques Bourlaud au XXe siècle

...nsieur !". lorsqu'il voulait traverser une rue, il s'arrêtait au bord du trottoir et demeurait un long moment avant de s'élancer sur la chaussée. a cette époque, la circulation dans une ville comme poitiers n'était pas telle qu'il eût fallu user de ces précautions. en réalité, il était occupé à résoudre un problème d'échecs - jeu où il était de première force - et il ne savait plus très bien où il devait se rendre. des mauvaises langues m'ont dit un jour que l'oncle camille avait bien su monter à cheval, mais qu'il ne parvenait pas à descendre de sa monture. comme il avait été mobilisé en qualité de sous-lieutenant d'artillerie, j'ai pensé qu'il s'était mis en selle le 2 août 1914 et n'avait remis pied à terre que le 11 novembre 1918; mais il parait que ce n'est pas vrai ... aussi loin que nous pouvons remonter dans le passé, nous constatons que notre famille, à quelques exceptions près, reste localisée dans le poitou. la dispersion commence avec la génération de mes parents. mon oncle camille bourdin est allé se fixer à tours. ma tante janne bourlaud, à la suite de son mari roger biard, a connu de fréquents changements de résidence avant de terminer sa vie en bretagne. ...


Mots identiques compris dans le texte de la page : poitou
occurrence |1 occurrence