Recherche



Majuscules et minuscules
différencier
ne pas différencier
Majuscules et minuscules
mots entiers



Résultat de la recherche

Vous recherchiez le terme suivant :katryne


Page 1 - 3 sur un total de 7 page(s) , résultats de la recherche classés par pertinence


1. Ⓚ Katryne Une orientale en Provence

...Ⓚ katryne une orientale en provence non loin des artifices de la côte varoise, notre–dame de pépiole s’offre à nous, chaleureuse et discrète, cachée dans son écrin de verdure provençale. pépiole se mérite et l’aventureux est récompensé. a six-fours, il faut déjà s’éloigner des beaux quartiers du bord de mer. au delà de la zone industrielle, après les nomades et les carcasses de voitures, un étroit chemin ombragé s’enfonce vers la forêt. et là, soudain, la chapelle de pépiole surgit dans son écrin de campagne provençale. le mistral fait chanter la sombre verdure des pins, frémir l’argent des oliviers, courber le bleu des cyprès. pépiole nous attend tout au bout du sentier, toute en rondeurs et en rousseurs : rondes les trois absides, rondes les pierres douces des murs, ronde la marche devant la porte au sud, chauffée par le soleil. notre-dame de pépiole n’était plus ouverte au culte depuis la révolution quand en 1956 un bénédictin la découvre, abandonnée, banale construction couverte de ciment gris. dom charlier donnera vingt années de sa vie pour que la chapelle retrouve son l’éclat d’autrefois : il va gommer les crépis rajoutés de plâtre et de ciment, retrouver les ouvertures murées, reposer les autels de pierre, remonter les restanques, replanter les oliviers. les vitraux de dom charlier les vitraux constituent la touche la plus personnelle dont il ait laissé la marque. le promeneur explore les abords avant de pénétrer dans la chapelle. il découvre, ô stupeur ! que des meurtrières menacent l’intrus de leurs tessons de bouteilles. interloqué, il s’approche, vérifie, examine. non, c’est authentique : ce bijou d’architecture religieuse préromane est hérissé de débris de verre. il quitte alors le soleil éclatant du parvis et s’enfonce sous le porche dans la pénombre de la chapelle. et là, miracle ! les ...


Mots identiques compris dans le texte de la page : 1 occurrence - 1 occurrence

2. Ⓚ Katryne L'héritage du bagne

...Ⓚ katryne l'héritage du bagne que reste-t-il de nos bagnards ? tout l’arsenal, racontent les toulonnais, et les restanques de tout le pays, et toutes les routes stratégiques vers les forts qui couronnent les montagnes encerclant la ville, et la grande jetée au travers de la rade. il ne reste rien dans le monde civil, car ils n’ont rien fait hors de l’arsenal, répliquent historiens et archivistes . l’histoire se heurte à la légende : les traditions pourront-elles résister à l’épreuve de la science historique ? les historiens se sont penchés depuis des décennies sur la question et ils n’ont rien trouvé, aucun document attestant que les bagnards pouvaient travailler hors de l’arsenal et étaient employés dans le monde civil. ils en ont donc conclu qu’ils ne l’avaient pas été ou si peu. or l’ordonnance du 11 décembre 1748 en prévoyait expressément la possibilité. la marine louait en fait à l’extérieur les services des bagnards pour le dixième ou le quinzième du coût d’un journalier. les ouvriers toulonnais estimaient que le système comportait une part d’immoralité et d’injustice, les condamnés volant le travail des gens honnêtes. en dehors de ce gros bémol, les toulonnais ne détestaient ni de craignaient ces pauvres bougres, qu’ils avaient pris en pitié. par contre, les gardes-chiourmes avaient mauvaise réputation : voleurs, bagarreurs, brutaux, c’est plutôt d’eux que l’on avait peur en pays toulonnais. des bâtiments du bagne, il ne reste rien. seul subsiste au musée du vieux toulon, un fragment de rosace qui proviendrait de l’ancienne chapelle édifiée par les bagnards. les ultimes vestiges des bâtiments ont été rasés par les bombardements de la dernière guerre. dans les faits, les bagnards n’ont jamais demeuré à terre. les seuls édifices qui leur étaient affectés étaient l’hôpital, dont le premier ...


Mots identiques compris dans le texte de la page : 1 occurrence - 1 occurrence

3. Ⓚ Katryne Paris Tour Eiffel

...Ⓚ katryne paris tour eiffel tu n’as pas le choix. elle est toujours là devant toi, que tu le veuilles ou non, elle te toise, obstinée. elle t’oppresse et te réconforte à la fois. elle ne permet jamais de se faire oublier. a tous les coins de rue, d’instinct, tu lèves la tête : elle est toujours là, c’est bien, tout est normal. un rien d’angoisse, par mauvais temps : elle peut disparaître, prise jusqu’au cou dans le crachin ou le brouillard. tu ferais volontiers un détour pour vérifier … un coup d’œil à travers les arbres, le pied de la géante est bien enraciné. c’est bon. moi, je suis née sous son ombre, au bord du champ-de-mars. le grand mécano de monsieur eiffel a veillé sur mes premiers pas, telle une nounou colossale, omniprésente. est-ce pour cela qu’elle me tient ? les parisiens seraient-ils les seules victimes de cette impalpable paranoïa ? tout ça, en réalité, c’est du marketing de diva. pour mieux se faire désirer, cette grande coquette a toujours tout fait pour que l’on croit son passage éphémère. elle a ponctué son existence d’éternels adieux à la seine. elle devait s’en aller après l’exposition de 1889. en 1944, elle aurait dû sauter, même tonton a pensé nous l’enlever, en 1981. pour mettre du plus beau. plus beau, c’est facile, me diras tu. tu la crois laide, agressive, monstrueuse. possible. la nuit, pourtant, elle brille de tous ses strass et sa silhouette de girafe gracile s’élance par-dessus les toits, comme un bruit familier dans le ciel de paris. revêtue de lumière, c’est une grande star, une vraie. elle a donc déchaîné les passions. des artistes illustres se so...


Mots identiques compris dans le texte de la page : 1 occurrence - 1 occurrence