Recherche



Résultat de la recherche

Vous recherchiez le terme suivant :jacques


Page 1 - 3 sur un total de 53 page(s) , résultats de la recherche classés par pertinence


1. Chroniques familiales 📖 Recensement de l'Acadie de 1671
...e, et deux brebis. marie gaudet veufve de estienne hebert aagée de trente huict ans, ses enfans dix, deux de mariés - marie aagée de 20 ans, marguerite aagée de 19 ans, les autres a marié, emmanuel aagé de 17 ans, estienne aagé de 17 ans, jehan aagé de 13 ans, françoise 10 ans, catherine 9, martine 6 ans, michel 5 ans, anthoine 1 an. ses terres en labour 2 arpans, bestes a cornes 4 et 5 paires de brebis. laboureur - anthoine babin aagé de quarante cinq ans, sa femme marie mercié aagée de 26 ans, leurs enfans cinq, marie aagée de neuf ans, charles aagé de 7 ans, vincent aagé de cinq ans, jeanne 3 ans, margueritte un an. leurs terres en labour 2 arpans, leurs bestes a cornes six paires, huict paires de brebis tant petites que grandes. laboureur olivier daigre aagé de 28 ans sa femme marie gaudet aagée de 20 ans, leurs enfans 3, jehan aagé de quattre ans, jacques deux ans, bernard un an, leurs terres en labour deux arpans, bestes a cornes six paires et six brebis. tonnelier - anthoine hebert aagé de 50 ans, sa femme geneviève lefrand aagée de 58 ans, leurs enfans 3, jehan hebert aagé de 22 ans, jehan hebert aagé de 18 ans, catherine hebert aagé de 15 ans, leurs bestiaux a cornes 18, leurs brebis sept paires. leurs terres en labour six arpans en deux places. laboureur - jehan blanchard aagé de soixante ans, sa femme radegonde lambert aagée de quarante et deux ans, leurs enfans six, 3 de mariés, martin blanchard aagé de 24 ans, magdeleine blanchard aagée de 28 ans, anne aagée de 26 ans, les non mariés guillaume aagé de 21 ans, bernard aagé de 18 ans, marie aagée de 15 ans. leurs terres en labour 5 arpans leurs bestiaux a cornes, douxe, et brebis neuf. la veufve de defunt francois guerin aagée de 26 ans, ses enfans 5, a...

2. Chroniques familiales 📖 Liste des 78 familles acadiennes installées à Belle-Île
...chroniques familiales 📖 liste des 78 familles acadiennes installées à belle-Île écoutez ... l'acadiefrance inter - 9 juin 2010 votre navigateur ne supporte pas l'élément html audio implantation des acadiens à belle-ile - carte réalisée par jacques nerrou source : d'après la liste établie à l'origine et les travaux de rené et marguerite daligaut et jean-marie fonteneau et publiée sur le site racines et rameaux français d'acadie famille 1 : joseph simon granger, né la rivière-aux-canards, frère de jean-baptiste et d’armand. sa mère marguerite leblanc veuve de joseph granger, sœur de honoré, françoise, charles et simon. son épouse marie josèphe terriot, née la rivière-aux-canards, sœur de marie-madeleine, marguerite-marie, élisabeth, marie-geneviève, marie-blanche et jean-baptiste. leurs enfants : jean-baptiste, joseph-simon, pierre, augustin vital, élisabeth. venant de falmouth et morlaix, installés à antoureau (le palais). famille 2 : jean baptiste granger, né la rivière-aux-canards, frère de joseph-simon et d’amand. son épouse marie-madeleine terriot, née la rivière-aux-canards, sœur de marie-josèphe, marguerite-marie, élisabeth, marie-geneviève, marie-blanche et jean-baptiste. leurs enfants: pierre-amand, jean-joseph, marie-josèphe. venant de falmouth et morlaix, installés à andrestol (le palais). famille 3 : armand granger, né la rivière-aux-canards, frère de joseph-simon et de jean-baptiste. son épouse marguerite-marie terriot, née la rivière-aux-canards, sœur de marie-josèphe, marie-madeleine, élisabeth, marie-geneviève, marie-blanche et jean-baptiste. leur...

3. Chroniques familiales 📖 L'origine des métis au Québec
...époque, sur le territoire actuel du québec, en dehors de la zone agricole et seigneuriale de la vallée du saint-laurent, presque tous les toponymes étaient encore amérindiens. en conséquence, force est de conclure qu'au début du xxe siècle, les autorités se sont appropriés le territoire autochtone au québec d'une façon symbolique en renommant la majorité des lieux. sylvie savoie conclut : ce n'est qu'à compter des années 1960 que l'attitude d'un bon nombre de québécois à l'égard des amérindiens a changé. un peu partout dans le monde, les thèses et les comportements racistes sont condamnés. l'image de l'amérindien, vivant en harmonie avec son milieu et ses ressources, devient nettement plus positive. chez certains québécois, la fierté d'avoir du sang "indien" remplace la peur et la honte. en 1970, jacques rousseau établit (à partir de 120 unions officielles) que plus de 40% de la population francophone compte au moins un ancêtre amérindien (perspectives, la presse). il disait : secouez les branches de l'arbre généalogique d'un québécois, vous y verrez tomber des plumes. cela étant dit, certains chercheurs comme le généalogiste stephen white continuent néanmoins à nier le métissage en acadie au 17e siècle, sous prétexte qu'il n'existe aucun acte de baptême, de mariage ou de sépulture démontrant par écrit que les premiers européens débarqués en acadie à partir de 1604 se sont unis aux sauvagesses. une telle négation est contraire aux faits historiques et au gros bon sens. en l'absence de femmes françaises à marier durant la première moitié du 17e siècle en acadie et dans la vall&...