Recherche

Majuscules et minuscules
mots entiers



Résultat de la recherche

Vous recherchiez le terme suivant :maria


Page 1 - 3 sur un total de 8 page(s) , résultats de la recherche classés par pertinence


1. 🏁 Louis et Maria Cadel Ligne du temps

...🏁 louis et 1891) maria cadel ligne du temps il me semble que nous avons aujourd’hui suffisamment d’éléments ( souvenirs familiaux recoupés avec des documents militaires et d’état civil ) pour écrire une partie de la vie de nos arrières grands parents. je remercie alfred dupouvoir, membre du centre généalogique le la manche qui, très gentiment et très gracieusement, a fait les recherches qui nous ont permis d’avancer. louis auguste cadel est né à varouville en 1863 de l’union d’auguste et de caroline fleury. il fut novice au commerce ( pêche ) de 1880 à 1883, date à laquelle il rejoignit la marine nationale. patron en 1888, il devient guetteur sémaphorique en 1889 à cherbourg. il rejoint flamanville en 1890. nommé guetteur de 2ème classe à/c. du 01.07.1889, il est appelé à continuer ses services en algérie par dépêche du 2.12.1890. (son dossier et son état général des services est adressé aux commissariat aux revues à alger le 16 mars 1891) 1891) maria ( marie léonie ) est née à cherbourg en 1864. elle était la fille d’alfred pilard né en 1832 à carteret, et de jeanne rosalie fleury née en 1837 à matignon ( 22 ). les pilard étaient originaires de réville. alfred pilard appartenait à la marine nationale. il rejoint, en 1866, en tant que maître voilier yokoska ( à proximité de yokohama dans la baie de tokyo ). en effet, le japon souhaitait se moderniser ( ère meiji ), et les français entreprirent dès cette date de construire l’arsenal de yokoska ( aujourd’hui le plus important port militaire du sud est asiatique à la disposition de l’us navy ). lors du voyage vers yokohama, le 18 juin 1866, naquit Émile. selon 1891) maria, son petit frère était "né en mer, mort en mer". on trouve la trace du mariage d'Émile en 1888 à barneville-carteret. une petite sœur, louise, est née au japon. la tradition familiale rapporte que 1891) maria découvrit la peinture lors de son séjour au japon ( il me semble qu’el...


Mots identiques compris dans le texte de la page : maria
occurrence |9 mots dans le texte

2. ⚓ Augustin Lucas Biographie par sa petite-fille Évangeline

...⚓ augustin lucas biographie par sa petite-fille Évangeline mon grand-père maternel, auguste (augustin) lucas, époux de zoé gallais, se maria à rochefort, en france, en 1830. il était capitaine de navire armé par l'État et la plupart du temps fut employé à la mer, voyageant autour du monde. son premier enfant, mathilde, cependant naquit à rochefort. quand le baby eut environ 6 mois, elle fut laissée à ses grands-parents gallais en france et pendant 2 ans, pas un mot ne fut reçu des parents. a son retour, le grand-père lucas raconte sa dure expérience à la mer. en doublant le cap horn, une violente tempête d'hiver les surprit. pendant 40 jours, ils furent avec le résultat que le "trophée mathilde", eut le grand mat cassé et perdit son gouvernail !!! le navire entier fut couvert de glace, avec seulement 2 heures de jour, par moments, il y avait peu de temps pour la fonte de la glace. l'eau douce commença à manquer. 4 nœuds en 24 heures fut tout ce que le trophée mathilde put réaliser. finalement, en arrivant à valparaiso, au chili, ma grand-mère mit au monde dolorès lucas, ma mère. c'était le 17 mars 1835, pendant que le navire était en réparation. un mois s'écoula, puis le navire put faire route vers la france. le voyage dura 5 mois. grand-père retourna alors à la mer, laissant sa femme et ses deux enfants à rochefort. a son retour, il abandonna son commandement, mais son amour de la mer le reprit. le nouveau voyage, avec sa famille, le conduisit à papeete (tahiti). ils y séjournèrent 8 ans, fondant un "dry goods store", genre d'épicerie. le commerce était bon avec les hindous, ils mentionnent à tort les indiens. on échangeait quelquefois de l'or et quelquefois de rares et superbes formeas (coquilles d'huitres perlières) qui étaient pêchées dans la rade et procuraient un moyen d'échange. on les trouvait en plongeant dans la rade. grand-mère avai...


Mots identiques compris dans le texte de la page : maria
occurrence |1 occurrence

3. 🌏 Évangeline Soyer Courte autobiographie

...🌏 Évangeline soyer courte autobiographie on m'a souvent demandé d'écrire une courte description de ma vie et je vais donc dédier celle-ci à ma sœur adrienne. je suis née à toronto, canada, de parents français. mon enfance s'écoula au canada, où je suis allée en classe, mais pas en france. mon grand-père maternel, auguste (augustin) lucas, époux de zoé gallais, se maria à rochefort, en france, en 1830. il était capitaine de navire armé par l'État et la plupart du temps fut employé à la mer, voyageant autour du monde. son premier enfant, mathilde, cependant naquit à rochefort. quand le baby eut environ 6 mois, elle fut laissée à ses grands-parents gallais en france et pendant 2 ans, pas un mot ne fut reçu des parents. a son retour, le grand-père lucas raconte sa dure expérience à la mer. en doublant le cap horn, une violente tempête d'hiver les surprit. pendant 40 jours, ils furent avec le résultat que le "trophée mathilde", eut le grand mat cassé et perdit son gouvernail !!! le navire entier fut couvert de glace, avec seulement 2 heures de jour, par moments, il y avait peu de temps pour la fonte de la glace. l'eau douce commença à manquer. 4 nœuds en 24 heures fut tout ce que le trophée mathilde put réaliser. finalement, en arrivant à valparaiso, au chili, ma grand-mère mit au monde dolorès lucas, ma mère. c'était le 17 mars 1835, pendant que le navire était en réparation. un mois s'écoula, puis le navire put faire route vers la france. le voyage dura 5 mois. grand-père retourna alors à la mer, laissant sa femme et ses deux enfants à rochefort. a son retour, il abandonna son commandement, mais son amour de la mer le reprit. le nouveau voyage, avec sa famille, le conduisit à papeete (tahiti). ils y séjournèrent 8 ans, fondant un "dry goods store", genre d'épicerie. le commerce était bon avec les hindous, ils mentionnent à tort les ind...


Mots identiques compris dans le texte de la page : maria
occurrence |1 occurrence