Recherche

Majuscules et minuscules
mots entiers



Résultat de la recherche

Vous recherchiez le terme suivant :lamartine


Page 1 - 2 sur un total de 2 page(s) , résultats de la recherche classés par pertinence


1. 🏁 Louis et Maria Cadel Ligne du temps

...s, fut tué au front (dans le pas de calais) en novembre 1914. la famille vers 1900 et 1915 ils finirent leur carrière militaire à lorient où louis auguste commandait les sémaphores de l’arrondissement. ils vécurent au pied de la tour de la découverte, bien connue des lorientais, dans l’enceinte de l’arsenal. georges, notre grand père, fut un familier de cette tour. nous en reparlerons. quelques photos rappellent cette période où georges et anna, nos grands parents, étaient entourés de leurs propres parents. maria a ainsi pu peindre edmond, notre oncle tôt décédé. lors de leur retraite ils reprirent le chemin de l’algérie où les attendaient Émilienne, qui avait épousé joseph bagur, un colon, et marie, femme de louis pons (menuisier). ils résidèrent à alger. au décès de louis auguste, inhumé à saint-eugène (notre-dame d’afrique) à alger, maria s’établit chez sa fille Émilienne et son mari, joseph bagur, à lamartine. elle y faisait de la couture, lisait beaucoup et s’occupait de ses petits enfants. elle mourut vers 1948. elle est inhumée à lamartine ( algérie ). gildas cadel , le 23 avril 2005 note de catherine le 9 octobre 2015 : nous avons découvert que notre arrière-grand-père louis auguste est décédé à alger le 15 décembre 1924. nous avons l'annonce nécrologique dans l'Écho d'alger du 16 décembre qui annonce les obsèques pour le jour même. et la copie de son acte de décès. louis et maria demeuraient alors 2 rue malakoff à alger. on apprend aussi que louis était décoré de la médaille militaire. ...


Mots identiques compris dans le texte de la page : lamartine
occurrence |2 mots dans le texte

2. 🌅 Afrique Lamartine Algérie

...🌅 afrique fr/alger/ htm lamartine appelé/textes/1_lamartine_algerianiste113 algérie notre grand-père georges cadel est né en algérie, à kléber en 1893. il a quitté le pays à 13 ans, quand il s'est embarqué comme mousse sur un cap-hornier. il semblerait que ses trois frère et sœurs encore en vie, marie, Émilienne et gaston habitaient dans les années 40-50 le même village de fr/alger/ htm lamartine appelé/textes/1_lamartine_algerianiste113, dans le défilé de l'oued fodda, à 34 kilomètres au sud-est d'orléansville. leur mère maria y avait fini ses jours vers 1948 : après le décès de son mari, elle était venue habiter chez sa fille Émilienne. a l'automne 1952, nos grands-parents georges et anna, accompagnés de nos parents rené et ginette, ont séjourné plusieurs semaines dans leur famille de fr/alger/ htm lamartine appelé/textes/1_lamartine_algerianiste113. la revue algérianiste a publié dans son numéro 113 de mars 2006 une histoire du village de fr/alger/ htm lamartine appelé/textes/1_lamartine_algerianiste113 en 1900. en voici le texte. note : les originaux sont reproduits à cette adresse : http://cagrenoble.fr/revue/113/images.htm passer la souris sur les images pour les voir s'afficher en plus grand source : http://alger-roi.fr/alger/ fr/alger/ htm lamartine appelé/textes/1_lamartine_algerianiste113/textes/1_lamartine_algerianiste113.htm fr/alger/ htm lamartine appelé/textes/1_lamartine_algerianiste113, village d'algérie en 1900 par edgar scotti (†) le chef-lieu de la commune mixte du chélif, créé en 1888 sur 1 445 ha, puis agrandi en 1894 sur 597 ha, s'étend dans le pittoresque défilé de l'oued fodda (la rivière de l'argent), dont le centre du même nom, se trouve à 11 km au nord. situé au sud-est d'orléansville dont il est distant de 34 km et à 197 km au sud-ouest d'alger, le village prit le nom d'un de nos grands poètes et hommes politiques, né à milly près de mâcon en 1790, mort à paris en 1869. arrosé par les eaux du massif de l'ouarsenis qui culmine à 1 985 m, fr/alger/ htm lamartine appelé/textes/1_lamartine_algerianiste113, à 216 m d'altitude, bénéficie d'un bon climat avec des températures qui varient entre 14 °c en hiver et 42 °c en été. l'oued fodda, affluent du chélif, permet par des canaux de dérivation d'irriguer ...


Mots identiques compris dans le texte de la page : lamartine
occurrence |23 mots dans le texte