Recherche

Majuscules et minuscules
mots entiers



Résultat de la recherche

Vous recherchiez le terme suivant :barrage


Page 1 - 3 sur un total de 10 page(s) , résultats de la recherche classés par pertinence


1. ⚕ Jacques Bourlaud Saint-Pierre et Miquelon

...é . le travail ne manquait pas . nous étions quatre à l’assurer : deux médecins des troupes coloniales et deux médecins civils contractuels âgés, l’un étant en fonction à miquelon , l’autre s’occupant à saint pierre de la médecine scolaire et de l’hygiène publique . c’est là, sous le regard d’alfred salaün que je me suis réellement orienté ers la chirurgie et l’obstétrique . nous étions assez bien équipés et pouvions effectuer un travail varié . ce qui était nécessaire car les évacuations sanitaires étaient difficilement réalisables . la france était trop loin et les traitements au canada sous la dépendance d’un déblocage de devises en faveur du malade . mon intention n’est pas de décrire la pathologie propre aux saint-pierrais mais j’ai toutefois été frappé par l’aspect flambant de quelques épidémies constatées à cette époque . ce qui s’explique très bien par l’insularité établissant un barrage entre les habitants et le monde extérieur . de ce fait les défenses naturelles de l’organisme ne se constituent pas et lorsqu’un virus est introduit, il rencontre des terrains neuf et s’en donne à cœur-joie (si l’on peut s’exprimer ainsi…) . en 1949, une coqueluche s’est étendue des enfants aux adultes, faisant tousser lamentablement les solides pêcheurs de morues . en 1951, ce fut une grippe, heureusement sans gravité, qui a mis les trois-quarts de la population au lit pendant quinze jours . peu après notre arrivée sur l’archipel s’est déclarée une épidémie d’oreillons qui a atteint toutes les tranches d’âge . et là j’avoue être la proie du doute et des remords car je me demande si ce ne sont pas mes propres enfants qui en ont été l’origine… ce qui me console c’est d’avoir appris plus tard qu’il y a eu autant de naissances, sinon plus, qu’autrefois… cependant la vie était assez austère et nous ...


Mots identiques compris dans le texte de la page : barrage
occurrence |1 occurrence

2. ⌘ Daniel Chauvigné Aux origines de la famille

...rices verticales et parallèles qui ornent leur pommette gauche. ces noirs, de taille moyenne sont musclés, gais et accueillants. ils se nourrissent de poisson et de manioc. la culture et la préparation du manioc sont rituellement réservées aux femmes alors que, seuls les hommes pratiquent la pêche. les pygmées surnomment les bandas "zo ti n'gou" (les hommes de l'eau) reconnaissant par là leur habilité dans l'art de la pêche. la prise du poisson, très diversifiée à la ligne et au filet dans la rivière alors que dans les marigots leur capture est réalisée à l'aide d'un poison végétal. les lignes sont uniquement des lignes de fond suspendues à une corde tendue en surface entre deux piquets, plantés dans les hauts fonds sablonneux. amorcées à la tombée du jour, elles sont relevées à l'aube. les prises sont généralement des silures où des "capitaines" (sortes de grosses carpes pouvant peser plus de 30 kilos). formant barrage, de longs piquets, entrelacés de lianes, sont disposés le long des berges face aux petits marigots qui se jettent dans la konga. de place en place, sont laissés des passages piégés de nasses ou de filets, dans lesquels, chaque matin, les pêcheurs relèvent des perches colorées et des mokélélés (sorte de gardons aux écailles argentées possédant une chaire savoureuse). dans la journée, outre la pêche à la traîne pratiquée en pirogue, existe la curieuse pêche au "petit filet" : 2 hommes sont à bord d'une pirogue, l'un, à l'arrière, maintient l'esquif dans le sens du courant descendant; l'autre, à califourchon à l'avant de la barque, laisse pendre ses jambes dans l'eau. un petit filet est fixé entre ses jambes, et dès qu'il perçoit une secousse, il le referme et le relève rapidement pour projeter le poisson dans la pirogue, où il est achevé à coups de gourdin par son collègue. cette pêche n'est pas sans danger, car il faut ...


Mots identiques compris dans le texte de la page : barrage
occurrence |1 occurrence

3. ⌘ Daniel Chauvigné Septième métier : militaire de carrière

... dans la région de lamy, le tarf et la cheffia. la mission du 8° r.d. consiste, avec l'appui du 8° régiment d'artillerie et les parachutistes du 2° r.e.p., à encercler les troupes de rebelles pour les anéantir. avec l'aide des harkis, ils fouillent également le terrain pour découvrir les caches d'armes et de munitions, ainsi que les grottes et abris utilisés par les fellaghas. plusieurs accrochages sérieux ont eu lieu avec un certain succès pour nos troupes. suite à son utilisation intensive sur les terrains rocailleux et poussiéreux, le matériel est soumis à rude épreuve, aussi mon équipe est très sollicitée pour entretenir et réparer les véhicules et l'armement dans les meilleurs délais. nous travaillons jour et nuit avec des moyens de fortune, par un temps froid et souvent pluvieux et nous dormons très peu. une nuit, le radio du 8° r.d. a reçu un appel à l'aide d'un poste de garde d'une batterie du 8° r.a. stationné au barrage de béna-moussa. la batterie est en mission avec nous, seuls 10 hommes sont restés pour garder leur camp et ils sont attaqués par un groupe de rebelles commandés par un légionnaire déserteur. avec des half-tracks et un char m.24 nous sommes partis à leur secours. nous avons mis une heure pour parcourir les 40 kilomètres qui nous séparaient d'eux. en nous entendant arriver les fells ont décroché, les artilleurs étaient à bout de munitions et sans notre venue, ils auraient succombé. la nuit noire ne permettant pas de poursuivre les rebelles, une opération d'encerclement, avec l'appui des paras a été déclenchée dès l'aube. pendant 2 jours les troupes ont ratissé le terrain avec l'apport d'avions de reconnaissance et d'hélicoptères, mais les fugitifs avaient réussi à rejoindre leur base en tunisie. le troisième jour, le secteur étant redevenu calme, le capitaine, commandant la batterie du 8° r.a. demanda des volontaires pour alle...


Mots identiques compris dans le texte de la page : barrage
occurrence |1 occurrence