Recherche

Majuscules et minuscules
mots entiers



Résultat de la recherche

Vous recherchiez le terme suivant :afrique


Page 1 - 3 sur un total de 24 page(s) , résultats de la recherche classés par pertinence


1. ⚕ Jacques Bourlaud Jeunes années

... mes sœurs, « ricoquet » comme on dit en poitou, je me sentais n peu seul dans cette grande maison et, de ce fait porté à la rêverie. or, dans ce couloir que je traversais vingt fois par jour et où j’allais quelquefois jouer, deux grandes panoplies accrochées au mur attiraient toute mon attention. l’une présentait un éventail de lances et de sagaies, l’autre un ensemble d’épées touarègues de couteaux, d’arcs et de carquois. de plus, dans le renfoncement qui permettait l’accès à une des cages d’escalier, un pélican empaillé déployait ses ailes sur un rocher artificiel. a cette vue mon imagination prenait son essor et m’entraînait vers des horizons lointains à la découverte de paysages exotiques, à la recherche d’aventures héroïques que je réalisais aussitôt d’une façon concrète dans le jardin ou à blossac et encore mieux à coulombiers. je puisais mon inspiration dans mes lectures d’alors : « gédéon en l’afrique », « la famille fenouillard », « robinson crusoé », « robinson suisse » et bien d’autres . mais j’avais aussi trouvé une source au débit plus vigoureux dans la bibliothèque de mon père sous la forme du « journal des voyages » datant de 1890 à 1905 . cette publication abondamment illustrée offrait au lecteurs des romans d’aventures mais aussi des articles plus sérieux : récits d’explorateurs, journaux de bord de marins, souvenirs d’officiers. tout cela se situant à la grande époque d’expansion coloniale . cela représentait une dizaine de volumes que je parcourais dans tous les sens, m’attardant d’ailleurs beaucoup moins sur les textes que sur les illustrations. les poitevins sont assez volontiers attirés par les mirages d’outre-mer. de nantes à bordeaux la façade atlantique n’est pas très éloignée. mon père avait donc, lui aussi, subi cette tentation mais ne lui avait pas donné suite, sans doute parce qu...


Mots identiques compris dans le texte de la page : afrique
occurrence |2 mots dans le texte

2. ⚕ Jacques Bourlaud La coloniale : en attente d'affectation

...qu’un adjudant indochinois était mort dans la nuit. un décès dans une infirmerie de corps de troupe ! il y avait-là de quoi faire hurler le médecin-chef ! et d’ailleurs il n’y a pas manqué lorsque je lui ai rendu compte de la chose par téléphone. seulement, je n’y étais pour rien. l’adjudant avait été abattu par quelques balles de pistolet tirées à bout portant. il s’agissait probablement d’un règlement de comptes entre vietnamiens et je ne pense pas que l’affaire ait été vraiment élucidée. quelques jours plus tard j’étais muté à fréjus dans une formation du même genre mais réservée aux africains. il n’y a pas eu, à ma connaissance, d’assassinat ni de marché noir spectaculaire, toutefois l’ambiance n’avait rien d’exaltant. heureusement le tour de départ est arrivé avec ma désignation pour le togo. je me suis donc embarqué à marseille à bord d’un porte-avions, le dixmude. mon premier contact avec l’ l’afrique a été le port à charbon d’oran alors que le soleil levant décorait d’une teinte orangée la falaise qui se dressait à nos yeux. deux ou trois jours après le dixmude déposait sa cargaison de passagers sur le quai à charbon de casablanca. je suis resté trois semaines dans cette ville, occupé à épouiller les tirailleurs sénégalais qui avaient été en contact avec des malades atteints de typhus récurrent. puis le paquebot pasteur est arrivé et a absorbé cinq à six mille hommes. j’ai eu la joie d’y retrouver ma femme et mes trois enfants. la vie était belle. il y eut encore trois semaines d’attente à dakar où nous avons été débarqués sur un troisième quai à charbon… il m’a fallu encore une fois épouiller les mêmes tirailleurs et enfin un petit bateau, le banfora, a déposé toute la famille à cotonou. ce fut ensuite la route jusqu’à lomé et un voyage en chemin de fer qui m’a rapproché de ma destination définit...


Mots identiques compris dans le texte de la page : afrique
occurrence |1 occurrence

3. ⚕ Jacques Bourlaud Madagascar

...’opportunité à perte de vue, ce que je me refuse à faire ici . je me suis donc retrouvé au début de l’année 1959 à tananarive en compagnie de toute ma famille . avec cinq enfants et la venue d’un sixième, nous étions logés un peu à l’étroit dans un pavillon construit à une époque où les médecins étaient probablement moins prolifiques . mais nous avions l’habitude de ces situations et savions parfaitement vivre dans un espace restreint sans donner aux autres l’impression d’être gênés . en revanche nous avions le bénéfice d’un petit jardin en terrasse qui nous prodiguait une très belle vue sur certains quartiers de la ville et en particulier sur le versant de la colline où se trouvaient les principaux édifices publics avec, parmi eux, la direction du service de santé . c’était ce, qu’entre médecins, nous appelions « la colline inspirée » non sans quelque arrière-pensée… pour qui gardait le souvenir de l’ l’afrique ou de l’indochine, les hauts plateaux malgaches pouvaient donner une impression de mélancolie avec la succession de « tanettes » verdoyantes mais presque sans arbre et des étangs plus ou moins envahis par les papyrus . mais peu à peu on se laissait gagner par le charme des rizières en paliers, des tranchées de latérite qui apparaissaient comme autant de sillons sanglants au flanc des collines ainsi que par l’activité paisible des habitants . l’imerina, dans les premières années de l’indépendance, se montrait toujours sous l’aspect du pays du « mora-mora », de la douceur de vivre . sous le soleil comme sous les pluies tropicales, tananarive étalait avec complaisance le réseau compliqué de ses rues en montées et en descentes, de ses escalier d’accès raccourci entre les hauteurs historiques, la plaine du lac anosy et la cuvette du zoma, le marché, toujours plein de couleur et d’animation où l’on pouvait croiser, drap...


Mots identiques compris dans le texte de la page : afrique
occurrence |1 occurrence